Les cartes climatiques et agro-climatiques AP3C

La collaboration entre expertise climatique et géographique a permis au projet de produire 150 cartes du Massif central au pixel 500 m, représentant la majorité des indicateurs climatiques et agro-climatiques.

 

Accès aux cartes climatiques et agro-climatiques

Cartes climatiques

Cartes agro-climatiques

Bilan Hydrique Potentiel (BHP) Annuel

BHP 2000

Qualité : 3

Erreur type : 149mm

BHP 2050

Qualité : 3

Erreur type : 141mm

BHP 2000 - 2050

Qualité : 2

Erreur type : 15mm

Commentaires et interprétations

L’évolution du BHP annuel est assez bruitée mais elle fait apparaître néanmoins une répartition géographique claire et explicitable. Sur une moitié nord à nord-est, la dégradation de ce BHP est de l’ordre de 100mm en 50 ans. Sur l’autre moitié, on retrouve un gradient de 100 à 250mm de dégradation en allant vers le sud à sud-ouest.

Les cartes directes aux échéances 2000 et 2050 font apparaître énormément de détails vraisemblables en adaptation aux reliefs de proximité. Le décalage vers un excédent moins important ou un déficit plus sévère est généralisé. La gamme de BHP qui pouvait atteindre de -300 à +800mm, se décale de -500 à +700mm.

L’équilibre spatial qui existait en 2000 entre les zones en excédent et les zones en déficit est totalement rompu en 2050 avec environ 4 fois plus de surfaces en déficit qu’en excédent. La zone de déficit de 450mm annuel (qui est parfois considérée comme une caractéristique de la limite du climat méditerranéen) était marginale en 2000 mais elle s’étend sur une surface équivalente à un département en 2050, s’installant parfois au cœur du Massif.

Qualité 1

Usage intégral sans limitation de résolution, en couche individuelle et en composition de couches.

Synthèse de la qualité

Qualité 2

L’incertitude de spatialisation ou le bruit apparent sont détectables. Un usage à résolution dégradée par agrégation de pixels est suggéré.

Synthèse de la qualité

Qualité 3

L’incertitude de spatialisation ou/et le bruit apparent sont sensibles ; ne pas utiliser directement les valeurs obtenues au pixel. L’agrégation des pixels pour une résolution moins fine est impérative en application opérationnelle.

Synthèse de la qualité

Qualité 4

La localisation et la précision des informations est très limitée. Pas d’usage direct en dehors d’une prise de connaissance qualitative à grande échelle.

Synthèse de la qualité

 

Méthodologie

Le référentiel climatique et agro-climatique du projet AP3C est constitué d’un réseau de stations météorologiques comprenant 4 à 8 points par département, hors Creuse (grâce à un projet pionnier spécifique, ce département dispose d’un nombre de points beaucoup plus important). Le nombre de stations a été raisonné de façon à pouvoir décrire les différents territoires constitutifs de chaque département et ainsi répondre aux objectifs du projet AP3C, tout en prenant en compte les moyens humains et financiers disponibles. A ce stade, la spatialisation était donc limitée à l’expertise humaine des conseillers agricoles qui font le rapprochement entre la situation réelle d’une parcelle agricole et une station météorologique de référence.

Ces données spatialisées sont obtenues grâce à une analyse mathématique et statistique du relief. En effet, les diverses variables climatiques et agro-climatiques sont fortement liées au relief, en partie de manière basique en longitude, latitude et altitude (X,Y,Z) mais aussi de manière plus fine et plus forte à des caractéristiques comme l’exposition, l’effet de vallée, de col, de dôme… C’est justement à ce genre de caractéristiques que permet d’accéder l’Analyse en Composante Principale (ACP) du relief.

 

Acteurs impliqués

Partenaires techniques et financiersPartenaires volet climatique 2021

 

Partenaires impliqués dans le comité de pilotage

  • Des acteurs du développement : SIDAM, Chambres d’agriculture, IDELE, Pôle AOP Massif central, MACEO, Plateforme 21
  • Des acteurs de la coopération : Coop de France Auvergne-Rhône-Alpes et Coop de France Nouvelle-Aquitaine
  • Des acteurs de la recherche : INRAE et VetAgroSup
  • Des acteurs institutionnels : DRAAF, Commissariat de Massif, Région Auvergne-Rhône-Alpes, Région Nouvelle-Aquitaine, GIP Massif central

 

Crédits

  • Pictogrammes : flaticons, freepik